Une nouvelle espèce (5)

Bonne lecture ;p

  « Les dragons prospérait sur la planète. Ce que Tartres pensait avoir créé pour détruire ce monde furent bientôt succédé par une nouvelle race de dragons moins belliqueuse et plus puissante. Après ces centaines de générations qui c’étaient écoulé, ils avaient appris à utiliser si bien la magie, que certain dragon c’était donné le titre de mage et pouvaient sans problème déplacer une montagne avec la seul force de leur griffe. Néanmoins ces dragons respecter immensément l’Architecte qui avait pris l’habitude de leur rendre visite sur le sol de Dragospès une fois tout les étés. Le reste du temps elle flânait et admirer les autres continents.

Chronoséäs avait quitter son étoile et était venu s’associer, avec l’accord de l’Architecte, avec la planète, laissant ainsi le temps passer sur la planète.

Même si les dragons avait une étonnante longévité, Dragospès mourut avec les honneurs lui étant dû. Il ne fallut alors pas longtemps pour qu’un dragon du nom de Tartracite, arrière-arrière-arrière petit fils d’un des dragons rebelle, nourrissant le désir de venger sa famille, pour prendre le pouvoir et se rendre maître des dragons. Mais il avait aussi un peu de sagesse et su donc qu’attaquer l’Architecte directement étais voué a l’échec. Il prit alors son mal en patience et attendit le bon moment pour ce vengé. Il avait quasiment le même état d’esprit que Tartres.

L’Architecte revint le cinquante-deuxième jour de printemps, quelque jour avant l’été, pour voir comment allait cette partie du monde sans Dragospès. Durant toutes ces années, elle n’avait cessé de remarquer qu’elle n’était pas totalement comblée par son monde. Quelque chose lui manquait. Après des années de réflexions elle avait finalement trouvé. Aucune des vies qui vivaient sur le sol de son monde ne lui ressemblait.

Elle avait alors imaginé des créatures qui lui serait apparenté et qui, comme les dragons, la respecterait et lui ferais honneur.
Et comme elle se rendait par la même occasion a Dragospès, elle décida, en sachant que les dragons la respectait elle et son pouvoir, de faire naître ses nouvelles créatures sur ce continent.

Apparu alors « Alicornius », une Alicorne mâle censé représenter le plus fidèlement possible le corps incarné et céleste de l’Architecte. Il émergea de terre à l’ endroit où elle posa son sabot. La terre fit le reste et lui donna ses couleurs. Alicornius était d’une robe magnifiquement châtaine. Ses ailes avaient le bout des plumes blanches et son crin était noir comme jais. Ses yeux couleurs de jade donné l’impression qu’il tournoyait sans cesse, comme un torrent de mercure verdâtre en perpétuelle mouvement.

A peine l’eut-elle créé que l’Architecte, ne s’attendant pour une fois pas à créer chose si belle, découvrit tout à coup un sentiment nouveau: L’amour.

Ne s’arrêtant pas sur sa lancée elle créa « Pégasiostias », un pégase femelle. Elle lui procura des ailes qui lui permettait de voler mais retira tout de même la corne, et par la même occasion la magie. Sa robe bleue azur lancée des reflets violet quand le soleil la frappait. Son crin était blanc cassé et adoucissait son apparence. Ses yeux étaient aussi bleu que sa robe et indiquaient une grande fierté, qui sera d’ailleurs un petit défaut sur ses générations a venir.

Puis vint « Licornos », un mâle licorne. Elle fit le même processus que pour Pégasiostias mais cette fois enleva les ailes et garda la corne afin que ce dernier puisse utiliser la magie. Sa robe avait un poil plus long et d’un jaune assez pale. Sa crinière et sa queue était d’un violet très foncé qui contrastait totalement avec sa robe. Ses yeux était orange avec des pic de bleu très joli.

L’architecte regarda les trois nouveaux êtres qu’elle venait de créer. Il lui semblait que quelque chose manquait encore.

- »Voyons, j’ai enlevé les ailes a l’un, la corne à l’autre… »

Elle eu alors l’idée de créer un autre être sans corne et sans ailes. Vint alors au monde « Ponmium », un poney terrestre mâle. Il ne possédait ni corne ni ailes mais pour ne pas le désavantager des autres, elle le fit avec une musculature beaucoup plus robuste et résistante. Sa robe était couleur écorce de chêne et son crin vert pomme au pointe et vert feuille très foncé a la racine. Ses yeux étaient d’un orange aussi doux que la peau d’une pèche avec des éclats de rouge quelques fois.

Elle appela cette espèce  »Équidé » et leur race « Poneys ». Ainsi furent créés ceux qui par la suite, engendreront le peuple d’Equestria…

A suivre et d’ici la, portez vous bien ;)

 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Mysterius |
BIOCAT |
Transfusion sanguine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fossiles de Pagny-sur-Moselle
| Le Grimoire d'Estelle
| Direction planète Mars !