L’incompréhension de l’Architecte (4)

Bonne lecture :P

« Lors de la dixième années de règne des dragons sur la planète, l’Architecte revint voir son œuvre accompagnée de son amie Chronoséäs. Alors qu’elle prit sa forme qu’elle avait désignait comme son incarnation, l’Architecte remarque la frappante laideur qu’avais pris son monde. Elle se sentit prise d’un nouveau sentiment qu’elle qualifia de tristesse et de désarroi. Elle ne comprenait pas qui avait pus faire ça a sa planète où elle y avait déposé tout son amour.

Chronoséäs, sans l’avoir vu, su que c’était l’œuvre de Tartres. Elle examina les êtres de plus près et su aussi le temps qu’ils avaient vécu sur le globe.

- »Hélas, dit l’Architecte, ce sont des créatures vivantes aussi et qui plus est, elles peuvent pensées et maîtriser la magie. Je ne peux pas les retirer de ce sol comme un daim décroche de l’écorce d’un arbre… »

Tout en l’écoutant, Chronoséäs réfléchie. Une idée lui vint au moment même où l’Architecte découvrit ce que son incarnation pouvait faire de nouveaux pour elle sur son sol: les larmes de la profonde tristesse.

- »Ecoute moi Hô Architecte, je pense que je sais quoi faire, mais je ne le ferais pas sans ton accord puisqu’ici est ton œuvre ».

« Fait, Dit l’Architecte. Si cela peut arranger la bêtise de celui qui a causé ça. »

Avec l’aide de l’Architecte, Chronoséäs fit converger tout les dragons sur un seul continent qu’elle isola des autres par des pans d’eau.

Mais certain dragons, étant douée de l’intelligence, comprirent que d’autres entité que celle qui les avaient créé essayaient de les couper du monde. Ils utilisèrent leur magie qu’il avait appris a utilisé contre la créatrice. Mais que vaut une pincé de magie de Magélias contre une enveloppe magique qui en est pourvus entièrement. Les rebelles périrent sous la défense maladroite de l’Architecte qui n’avait jamais envisagé ne serais-ce que devoir ce défendre des êtres vivants vivant sur son monde. Les autres, terrifiés par le devenir de leurs compagnons rebelles, craignirent l’Architecte et restèrent sur ce continent pour en faire leurs chez-eux.

Les autres continents, débarrassés de la tyrannie des dragons, se reconstruisent en quelque semaine seulement. Le continent des dragons prit a se moment le nom de Dragospès en l’honneur du plus puissant et plus sage des dragons qui avait préférer rester sur le continent où on l’y avait placé.

L’architecte vit que ce que Chronoséäs avait pensé n’était pas si bête et elle continua a aimer sa planète.
Des centaines d’années passèrent. Dragospès c’était, par sa sagesse étonnante, lié d’amitié avec l’Architecte. Il informait cette dernière de l’évolution des dragons, et, en échangent elle lui accordait la protection de son espèce. Bientôt, une grande entente ce fit entendre entre la nouvelle espèce et les créatrices.

A suivre et d’ici la portez vous bien ;)

 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Mysterius |
BIOCAT |
Transfusion sanguine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fossiles de Pagny-sur-Moselle
| Le Grimoire d'Estelle
| Direction planète Mars !